Capture d’écran 2022-07-23 à 18.09.28.png
Saison 2016/2017
Anna Karénine
(Les bals où on s'amuse n'existent plus pour moi)
 
Adaptation et mise en scène Gaëtan Vassart
En collaboration avec Sabrina Kouroughli
Avec Xavier Boiffier, Golshifteh Farahani, Sabrina Kouroughli,
Xavier Legrand, Emeline Bayart, Manon Rousselle,  Stanislas Stanic, Igor Skreblin,  Alexandre Steiger.

 

Costumes: Stéphanie Coudert, assistée de Linda Kaelin,

Eléonore Buron et Léa Olivier - Scénographie: Mathieu Lorry-Dupuy - Lumières: Olivier Oudiou - Son: David Geffard

 Vidéo: Diego Governatori - Collaboration artistique : Laure Roldàn - Chorégraphie: Cécile Bon 

 Régie : Laurent Cupif, Michael Bennoun, Sébastien Lemarchand, Julie Roëls et David Geffard

Habilleuses : Ségolène Philippin et Louise Le Lostec 

Relation avec la presse: Claire Amchin

Production Compagnie La Ronde de Nuit ;

Avec l’aide à la production de la Drac Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication ;

avec la participation artistique du Jeune Théâtre national ;  l’Adami, la Spedidam, la Mairie de Paris;

Avec le soutien du Théâtre National de Nice, L’Équinoxe – scène nationale de Châteauroux,

de la scène nationale d’Albi; avec le Théâtre Montansier-Versailles ;

La Ferme du Buisson – scène nationale de Marne-La-Vallé ; Le Théâtre de Suresnes – Jean Vilar ;

En coréalisation avec le Théâtre de la Tempête - Cartoucherie de Vincennes.

Remerciements à Eric Ruf et la Comédie-Française, et au T2G-CDN de Gennevilliers.

"Anna Karénine ressemble à la lueur d'un incendie au milieu d'une nuit sombre!" Léon Tolstoï

[La presse en parle]

"Il fallait aimer l’écriture pour se lancer dans une nouvelle adaptation scénique d’Anna Karénine, le roman-fleuve et phare de Léon Tolstoï. Le belge Gaëtan Vassart a osé. Sa mise en scène chahutée apporte vitalité et insouciance à l’adaptation du roman visionnaire. Il fait rayonner Golshifteh Farahani au milieu d’une talentueuse distribution."

TELERAMA (Fabienne Pascaud)

************

"Gaëtan Vassart gagne son pari. Haut la main. Quelques chaises, un lustre dont les chandelles vacillent et s’éteignent en même temps que l’héroïne, plus un panache de fumée, suffisent à évoquer la gare de Moscou... Entourée d’excellents acteurs, la sublimité de Golshifteh Farahani n’est pas sujette à discussion." 

NOUVEL OBSERVATEUR (Jacques Nerson)

************

Golshifteh Farahani incarne sublimement l'un des personnages les plus troublants de l'histoire de la littérature.

LES INROCKS

************

" De toute ma vie de spectatrice, on n’avait jamais vu la salle du Théâtre de la Tempête aussi pleine… On redécouvre la force et la violence d’Anna Karénine, qui ose son désir, et va au bout de son destin… Gaëtan Vassart, jeune dramaturge belge de trente-huit ans, dirige formidablement ses comédiens dans un adaptation pleine d’intelligence… Les références picturales à Joseph Beuys et Anselm Kiefer portent une proposition éclectique et de bon goût… Gaëtan Vassart nous rend toute la modernité du personnage d’Anna Karénine…  Neuf cent pages en deux heures, l’adaptation rend toute la complexité de l’histoire et des personnages, sans jugement de valeur…  L’humain est mis en scène dans sa complexité que Gaëtan Vassart nous donne à voir et sentir, avec une  écriture stylistique dans plusieurs registres dramatique, une vraie réussite."

LA DISPUTE, France Culture  (Arnaud Laporte, Anna Sigalevitch et Fabienne Pascaud)

************

Anna Karénine est un incendie dans une nuit sombre, le symbole d’une femme libre jusqu’à l’ivresse. Elle pense avec fougue, aime avec passion, à en mourir. L’héroïne du roman-fleuve de Tolstoï trouve dans cette première adaptation française, signée Gaëtan Vassart, un écho très actuel dans une œuvre de haute intensité. Dans le rôle d’Anna Karénine, le metteur en scène invite la sublime actrice iranienne Golshifteh Farahani (révélée par Ridley Scott dans Mensonges d’État), qui revient à ses premières amours : les planches de théâtre.

Aux côtés de talentueux comédiens issus du Conservatoire National de Paris, elle incarne “la plus belle femme de Russie” imaginée par Tolstoï. Un personnage tragique qui choisit de sacrifier sa vie familiale sur l’autel de la passion. Au mépris des conventions, Anna quitte son mari et son fils pour s’enfuir avec son amant, le comte Vronski. Elle ignore le sort qui l’attend.

L’une des plus grandes histoires d’amour, au romantisme russe envoûtant, aimantée par la star Golshifteh Farahani, pour la première fois au théâtre en France.

dossier ( pdf)

revue de presse ( pdf)

50 représentations au:

Théâtre de la Tempête - Cartoucherie de Vincennes ( 12 Mai au 12 juin 2016)

Théâtre de Chelles (04/10)

Théâtre de l'Olivier - Istres (07/10)

Scène Nationale d’Albi (09/10)

 Théâtre Montansier-Versailles (12/10-16/10)

Théâtre de Chartres (18/10)

Théâtre de Suresnes - Paris(10&15/11)

Théâtre National de Nice (17-18-19 /11)

La Ferme du Buisson, Scène Nationale de Marne-La-Vallée (23/11)

L’Equinoxe- Scène Nationale de Châteauroux (28-29/11)

Théâtre de Montélimar (02/12)

Théâtre de Colombes - Paris (08/12)

 Théâtre de Sens (09/12)

Théâtre de Cesson-Sévigné (11/12)

Anna Karenine_photos Th Guillaume_La Tempete_11-05-2016-37.jpg

Golshifteh Farahani  Photo Thierry Guillaume

Anna Karenine_photos Th Guillaume_La Tempete_11-05-2016-67.jpg

Stanislas Stanic et Sabrina Kouroughli - Photo Thierry Guillaume

actor- director copie.jpg

Gaëtan Vassart et Golshifteh Farahani - Photo Diego Governatori

Anna Karenine_photos Th Guillaume_La Tempete_11-05-2016-01.jpg

Golshifteh Farahani  Photo Thierry Guillaume