T'es Mytho ou quoi ? 

 

Histoires marionnettiques à partir de 6 ans

 

au Théâtre Atelier de la Bonne Graine

16, passage de la Bonne Graine 75011 Paris 

 

 

(Complet: séances scolaires du 2 au 13 décembre 2019)

 

Tout public :

           samedi 7 décembre à 15h et  dimanche 8 décembre à 16h

 

Métro Ledru Rollin

durée 45 minutes

réservations 01 43 57 40 47

tarif enfant 9€ / scolaire 5€/ adulte 10€

 

 

Zélie et sa petite fille nous raconte la Vie à travers la jeunesse, les exploits, les amours et les drames vécus par les héros et les dieux de la mythologie grecque.

Une aventure passionnante dans un univers poétique, vaporeux, tout en ombres et en voiles, dans lequel évoluent de drôles et d'inquiétantes marionnettes.  

 

Du théâtre d'ombres à la séance diapo, du conte au théâtre d'objets, Solveig Maupu nous emmène à la découverte de la naissance du monde, des incartades conjugales de Zeus, de la vie d'Hercule, et de la tragique histoire d'Orphée et Eurydice...

de 6 à 77 ans !!

La Presse en parle:

 

La mythologie grecque, une histoire de famille pour Solveig Maupu.

Solveig Maupu, comédienne, conteuse et marionnettiste propose une mise en scène conçue par Solveig Maupu pour « habiller » son récit d’inspiration mythologique. Avec ce grenier empli de vieilles malles, de cartons recouverts de draps blancs, et de quelques robes, que l’on imagine être celui de sa grand-mère désormais disparue... Une jolie idée de faire jaillir, au fur et à mesure de la narration, des tissus, des foulards, des marionnettes d’une malle. Cela donne une dimension à la fois artisanale, faite de bric-et-de-broc, et ludique, voire enfantine, au récit. Solveig Maupu, qui a conçu toutes les marionnettes de son spectacle, fait preuve d’une belle inventivité. Tout le passage en théâtre d’ombres chinoises est particulièrement réussi et confère une vraie originalité au spectacle... La marionnette représentant la grand-mère Zélie, sous la forme d’un fantôme flottant dans les airs et enveloppé d’une sorte de linceul, raconte l’histoire d’Orphée parti à la recherche de sa bien-aimée Eurydice en enfer. La comédienne-conteuse fait preuve d’une réelle volonté de vulgariser, et de rendre accessible, notamment à un jeune public, une mythologie grecque souvent complexe avec sa multitude de dieux et de déesses. Vraiment un agréable moment en compagnie de toutes les marionnettes sorties de l’imagination plutôt fertile de Solveig Maupu, sans doute nourrie durant toute son enfance par les récits de cette grand-mère qui croyait à fond dans « le partage des histoires ».

Cristina Marino, Billet de Blog, Le Monde.fr